Recherche
Dernières publications
Contactez-nous

Place de la Mairie
69890 La Tour de Salvagny

Tél : 04 78 48 06 35
Fax : 04 78 48 00 09
Courriel : cliquez ici

Horaires : cliquez ici

Accueil > Le Vingtain

Le Vingtain

La construction des « vingtains » remonte à la première moitié du XIIIe siècle.

A cette époque, la campagne était souvent à la merci de pillards. Les propriétaires, laïques ou ecclésiastiques, faisaient cultiver leurs terres par des serfs et des tenanciers qu'ils étaient tenus de protéger. C'est pourquoi les archevêques de Lyon, principaux propriétaires terriens de la région, firent construire, à La Tour de Salvagny comme dans leurs autres possessions, un château-abri appelé par la suite «
vingtain ».

Pourquoi cette dénomination ?
La construction et l'entretien de ces enceintes étaient assurés par un impôt correspondant au vingtième des revenus des habitants.

Le Vingtain de La Tour de Salvagny abritait la Tour-Eglise et des maisons accolées au mur ; on appelait l'ensemble « le château », bien qu'il n'y ait jamais eu de seigneur

Le vingtain formait une enceinte octogonale irrégulière de 105 m de périmètre.

Le mur d'une épaisseur de 1,10 m, haut d'environ 7 m, présentait une seule porte d'accès, en plein cintre, à l'est, dont un montant est encore visible aujourd'hui (1). La superficie intérieure mesurait environ 1000m2. A l'extérieur, le mur était bordé d'un chemin de ronde et d'un fossé correspondant aux actuelles rues du Vingtain, du Vieux Bourg et de la place du Vieux Tilleul.

Adossées au mur intérieur de l'enceinte, il existait des petites maisons hautes ou bas­ses ou des celliers surmontés d'une chambre. Suivant leur position sociale, les habi­tants possédaient l'une ou l'autre de ces constructions utilisées comme réserves des biens et lieux de replis, en cas d'attaque.

Evolution des propriétaires à l'intérieur du Vingtain (estimations)
- Au Xlllème siècle :  une vingtaine de familles
- 1624 : plus de 50 propriétaires (qui parfois se partageaient une seule pièce, en indivision)
- 1684 : 32 propriétaires
- 1778 : 25 propriétaires
- 1906 : 6 propriétaires

A partir du XVe siècle, les habitants eurent l'autorisation de construire des maisons contre le mur extérieur du vingtain :

- La maison d'Etienne Cornaton (XVllème siècle), la plus ancienne du village (2)

- la maison curiale (presbytère), démo­lie en 1978 (3)

- Plusieurs maisons probablement construites au XVllème siècle (4)

Après la destruction de la Tour-Eglise, l'espace ainsi libéré a été vendu à un proprié­taire privé, puis aménagé en jeu de boules, constituant une dépendance du restaurant Chaverondier.

De tout cet ensemble, seul le mur Est du vingtain demeure. Des parties du mur sont visibles à l'intérieur de certaines des anciennes habitations. Propriété de la commune, il a été restauré en novembre 2009.

Infos mairie